L'équipe
  • Chercheurs

    Irwin DAVIDSON

    Gabriel MALOUF

    Igor MARTIANOV

    Gabrielle MENGUS

  • Doctorants

    Sébastien COASSOLO

    Giovanni GAMBI

    Thomas KLEIBER

    Bujamin VOKSHI

  • Ingénieurs & Techniciens

    Youenn DAVIDSON

    Isabelle MICHEL

  • Collaborateur Occasionnel

    Alexandre BLAIS

Génomique fonctionnelle et cancer

Régulation de l’expression génique et cancer

Notre équipe étudie les mécanismes de régulation de l’expression des gènes et leurs contributions au développement et à la physiopathologie. Nous étudions des facteurs de transcription et leurs cofacteurs comme les complexes de remodelage de la chromatine.


L’objectif principal de notre travail de ces dernières années a été de comprendre la régulation épigénétique de l’expression génique et de l’hétérogénéité cellulaire du mélanome. Nous avons focalisé notre travail sur MITF (Microphthalmia-associated Transcription factor) et SOX10, deux facteurs de transcription qui régulent les propriétés prolifératives en invasives des cellules de mélanomes. Nous avons cartographié leurs sites d’interaction sur le génome, identifié leurs gènes cibles et mis en évidence leurs interactions avec les complexes de remodelage de la chromatine, BAF et PBAF, NuRF et NuRD. Dans des études intégratives impliquant des expériences dans les cellules de mélanomes in vitro et l’inactivation somatique in vivo, nous avons défini les rôles de BRG1/PBAF et de BPTF/ NURF dans le mélanome et la physiologie normale des mélanocytes.


Nous avons également utilisé les techniques de transcriptomique au niveau de la cellule unique pour comprendre l’hétérogénéité cellulaire du mélanome. Dans une première étude nous avons caractérisé comment l’hétérogénéité des cellules de mélanome est modifié lors de la croissance en 3D in vitro comme mélanosphères et en xénogreffe chez la souris. Ensuite, nous avons caractérisé l’hétérogénéité intra- et inter tumorale des mélanomes primaires humains.


Nous avons poursuivi notre travail sur TAF4, une sous-unité du facteur de transcription TFIID. Nous avons démontré que TAF4 interagit avec le récepteur nucléaire HNF4A pour activer l’expression des gènes du métabolisme lors de la maturation post-natale des hépatocytes.  De plus, nous avons caractérisé le rôle de TAF4 lors de l’embryogenèse, montrant qu’il est dispensable pour la mise en place des trois feuillets germinaux, mais nécessaire à la différenciation de nombreux tissus dans les étapes plus tardives du développement embryonnaire.

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 1258
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr