4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Service Communication

Tél. +33(0) 3 88 65 35 47

Accès direct

Science & société

Les chiffres 2014

11 bourses ERC
16 prix et distinctions
3 rendez-vous grand public
23 actualités scientifiques majeures

Actualités scientifiques

Symposium : "starting from transcription" 24 et 25 juin à l’IGBMC

Pierre Chambon est l’une des plus importantes personnalités scientifiques dans les champs de la structure et de la régulation des gènes, de la transduction du signal nucléaire.

23 juin 2011

Les 24 et 25 juin 2011, aura lieu à l’auditorium de l’Institut de Génétique et Biologie Moléculaire (IGBMC) un symposium réunissant des scientifiques de très haut niveau dans le domaine de la biologie moléculaire. Parmi eux Richard Axel, David Baltimore, Paul Berg, Pierre Chambon, Gary Felsenfeld, Susan Gasser, Philip Sharp, Robert Tjian entre autres. Afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre, le symposium sera retransmis en direct au pôle Application et Promotion de l’Innovation (Pôle API) et à l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IBMC).

« Starting from transcription » : au départ était l’initiation de la lecture du gène.
1960, Pierre Chambon, étudiant l’ARN polymérase (enzyme responsable de la transcription de l’ADN en ARN) met en évidence plusieurs formes distinctes de cette enzyme dans les cellules animales, puis le rôle des séquences promotrices et régulatrices stimulatrices dans les régulations transcriptionnelles. Durant deux jours, des scientifiques de haut niveau et hautement recompensés vont se réunir autour d’un thème « Starting from transcription ». Leur point commun ? Pierre Chambon. Ces scientifiques venus de Strasbourg, de Suisse, de Montréal, des Etats-Unis, d’Australie, d’Inde et du Japon, ont tous à une période de leur progression scientifique travaillé dans le laboratoire de Pierre Chambon sur le thème de la régulation de l’expression des gênes. Les thématiques abordées lors de ce symposium seront celles qui ont marqué le parcours de Pierre Chambon, figure de la biologie moléculaire : transcription, chromatine, épissage des ARN messagers, récepteurs nucléaires, développement.
A propos de Pierre Chambon
Pierre Chambon est né lé 7 février 1931 à Mulhouse. Il a mené ses études secondaires au lycée de Mulhouse et supérieures à la faculté de médecine et des sciences de Strasbourg. Il a voué sa carrière à la recherche après avoir été « déçu du manque de rigueur scientifique » de sa formation médicale. En 1977 il devient directeur du Laboratoire de Génétique Moléculaire des Eucaryotes (LGME), laboratoire propre du CNRS. L’année suivante, il est nommé directeur de l’Unité 184 de Biologie Moléculaire et de Génie Génétique de l’Inserm. En 1994, il créé l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC). En 2002 il en devient le directeur émérite. Depuis 1999, Pierre Chambon est directeur du Génopole de Strasbourg Alsace–Lorraine. Il fonde en 2002 l’Institut clinique de la souris de Strasbourg (centre de ressources du CNRG- Génopole de Strasbourg), et en est depuis le directeur. Pierre Chambon est l’une des plus importantes personnalités scientifiques dans les champs de la structure et de la régulation des gènes, de la transduction du signal nucléaire. Figurant au nombre des pionniers de la biologie moléculaire en France, Pierre Chambon a été le premier à démontrer l’existence de l’épissage des ARN messagers dans les cellules eucaryotes. Il accumule les honneurs (prix Lasker, médaille d'or du Conseil national de la recherche scientifique, Légion d'honneur, demi-douzaine de doctorats honoris causa, etc.), mais précise qu’ «un prix, ça dit qu'on a fait quelque chose d'important, ça ne parle pas de ce qu'on fait présentement ou de ce qu'on va faire. Et ce dont je suis le plus heureux, c'est de continuer à travailler.» Plus récemment, ses idées ont mis en lumière un nouveau champ d’exploration, celui des récepteurs nucléaires. C’est aujourd’hui un des thèmes majeurs de la recherche biologique qui ouvre de très larges perspectives allant de la biologie structurale fondamentale aux applications thérapeutiques.
A propos de l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC)
Inauguré en 1994, l’IGBMC est l’un des centres de recherche en biomédecine les plus prestigieux en Europe. Il a été créé par le Professeur Pierre Chambon, pionnier dans le domaine des récepteurs nucléaires. Cette Unité Mixte de Recherche (CNRS/Inserm/ Université de Strasbourg) rassemble en un même lieu tous les outils d’analyse structurale et fonctionnelle du vivant. Ses 45000m2 accueillent 47 équipes de recherche qui produisent chaque année environ 220 publications, et 750 employés. À vocation hautement internationale, l’Institut est situé en plein coeur du Parc
d’Innovation de l’agglomération strasbourgeoise, à Illkirch.

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr