4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Service Communication

Tél. +33(0) 3 88 65 35 47

Accès direct

Science & société

Les chiffres 2014

11 bourses ERC
16 prix et distinctions
3 rendez-vous grand public
23 actualités scientifiques majeures

Actualités scientifiques

RiboStruct, lauréate du concours national i-LAB 2017

De gauche à droite : Marat Yusupov, Jean-Paul Renaud et Gulnara Yusupova.

6 juillet 2017

Lauréate en 2014 du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes (i-LAB) en catégorie Émergence, la start-up RiboStruct créée fin 2015 vise le développement de médicaments ciblant le ribosome. Sa nomination le 6 juillet 2017 en tant que lauréate du concours national i-LAB 2017 en catégorie Création Développement confirme la légitimité de son projet et va lui permettre de poursuivre ses développements en embauchant du personnel.

Le ribosome est la machinerie cellulaire qui permet la synthèse des protéines à partir de l’information génétique. Spécialistes de cette structure, Gulnara Yuspova et Marat Yusupov, chercheurs à l’IGBMC, repoussent en permanence les limites de la connaissance sur cette molécule très complexe, décryptant ses différentes conformations, seul ou lié à d’autres molécules, afin de révéler tous ses secrets et de mieux comprendre ce processus biologique vital qu’est la synthèse protéique. Dirigée par Jean-Paul Renaud, précédemment chercheur dans leur équipe, la société RiboStruct vise à valoriser cette expertise afin de développer des solutions thérapeutiques ciblant le ribosome.
Certaines maladies génétiques sont causées par une mutation non-sens, c’est-à-dire une mutation ponctuelle dans la séquence codante d'un gène introduisant un codon stop prématuré dont l'effet délétère provient essentiellement de l'abolition de la production de la protéine entière correspondante. Des composés comme les aminoglycosides sont capables de se fixer au site de décodage du ribosome et permettent à celui-ci de "passer au travers" de ces mutations. Appelé translecture, ce mécanisme permet de restaurer partiellement la synthèse de la protéine entière au prix d'une mutation ponctuelle n'affectant généralement pas la fonction. Dans les cas favorables, la synthèse de la protéine entière, même en faible quantité, apporte un bénéfice thérapeutique. Ayant résolu la structure du ribosome de levure en complexe avec un aminoglycoside (Garreau de Loubresse et al. 2014 Nature 513: 517-522), les chercheurs tentent maintenant de concevoir sur la base de la structure des analogues plus efficaces et moins toxiques, dans le but de mettre au point de nouveaux médicaments.
La subvention associée au concours en 2014 a permis de financer un premier criblage réalisé par la société NovAliX, une autre spin-off de l’IGBMC co-fondée par Jean-Paul Renaud,  afin d’assurer la propriété de RiboStruct sur quelques séries chimiques points de départ. Jean-Paul Renaud est également en discussion avancée avec des investisseurs afin de financer la poursuite des recherches. Sa nomination le 6 juillet 2017 comme lauréat en catégorie Création Développement par le jury du 19e concours national d'aide à la création d’entreprises de technologies innovantes (i-LAB 2017) organisé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation tombe à point nommé et va permettre de soutenir la suite du projet en embauchant du personnel.

Contact : Jean-Paul Renaud jpr@ribostruct.com

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr