4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Service Communication

Tél. +33(0) 3 88 65 35 47

Accès direct

Science & société

Les chiffres 2014

11 bourses ERC
16 prix et distinctions
3 rendez-vous grand public
23 actualités scientifiques majeures

Actualités scientifiques

Tankyrase 1 et 2 : un rôle clé dans la réparation de l’ADN

TNKS1 est recrutée pour participer à la réparation des cassures de l’ADN (points verts). Ces cassures sont localisées grâce au marqueur de réponse de l’ADN : gamma-H2AX (points rouges).
Tankyrase 1 est recrutée sur l’ADN cassé via MDC1 et participent à la réparation de ses cassures (signal vert diffus).

Tankyrases Promote Homologous Recombination and Check Point Activation in Response to DSBs.

Nagy Z(1,)(2,)(3,)(4), Kalousi A(1,)(2,)(3,)(4), Furst A(1,)(2,)(3,)(4), Koch M(1,)(2,)(3,)(4), Fischer B(1,)(2,)(3,)(4), Soutoglou E(1,)(2,)(3,)(4).

PLoS Genet 4 février 2016


4 février 2016

L’intégrité de notre génome est continuellement en danger en raison des effets nocifs des produits chimiques ou encore des irradiations UV présents dans l’environnement. Si l’ADN est cassé, un assemblage de plusieurs protéines se forme sur chaque lésion pour signaler le dommage et le réparer. Depuis la découverte des différentes voies de réparation de l’ADN récompensée par le prix Nobel de chimie en 2015, un nombre important de protéines de signalisation mais aussi de réparation ont été identifiées et caractérisées. Une de ces protéines se nomme MDC1 (médiateur de Check-point 1). MDC1 amplifie les signaux émis par les lésions de l'ADN et conduit à un arrêt du cycle cellulaire jusqu'à ce que les cassures soient réparées. Cette protéine est également essentielle pour la réparation des lésions de l'ADN. Malgré le fait que son rôle dans les réactions soit bien établi, nous ne savons toujours pas comment MDC1 fonctionne exactement.

 

 

Une étude de l’équipe d’Evi SOUTOGLOU publiée dans le Plos Genetics, le 4 février 2016, s’est penchée sur le mécanisme d’action de MDC1 en cherchant des partenaires en interaction avec cette protéine. Ils ont découvert que MDC1 interagit avec deux protéines nommées Tankyrase 1 (TNKS1) et Tankyrase 2 (TNKS2) faisant partie du groupe des protéines Poly ADP ribose Polymérase (PARPs). L’étude démontre que Tankyrase 1 et 2 (TNKSs) sont recrutés sur l’ADN cassé via MDC1 et participent à la réparation des cassures de l’ADN.

 

Les mutations ou les réductions des niveaux de protéines TNKS1 et TNKS2 dans les cellules entravent l’arrêt du cycle cellulaire après un dommage de l'ADN, un processus important pour le maintien de la stabilité génomique. De plus, TNKSs contrôle directement les réparations homologues, un processus dans lequel une lésion d’ADN est réparée d'une manière sans erreur en copiant une séquence d'ADN identique d'un chromosome sœur.

 

Les inhibiteurs de la PARP ont déjà été utilisés avec succès pour des thérapies contre le cancer. La découverte que Tankyrase 1 et 2 jouent un rôle important dans la réparation de l'ADN permet d'envisager de nouvelles stratégies qui peuvent être mises en place dans la lutte contre le cancer, en utilisant les nouveaux inhibiteurs spécifiques pour TNKSs, récemment découverts.

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr