4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Service Communication

Tél. +33(0) 3 88 65 35 47

Accès direct

Science & société

Les chiffres 2014

11 bourses ERC
16 prix et distinctions
3 rendez-vous grand public
23 actualités scientifiques majeures

Actualités scientifiques

RiboStruct : une nouvelle spin-off de l’IGBMC

De gauche à droite: Marat Yusupov, Gulnara Yusupova et Jean-Paul Renaud

5 novembre 2015

Un an après la publication dans Nature de 16 structures cristallographiques du ribosome 80S de levure en complexe avec différents inhibiteurs par les équipes de Marat Yusupov et Gulnara Yusupova, le projet de start-up RiboStruct porté par Jean-Paul Renaud s’est désormais concrétisé.

Après avoir publié en 2010 la structure cristallographique du ribosome entier de levure, les équipes de Marat et Gulnara n’ont eu de cesse de perfectionner leurs techniques et ont acquis un savoir-faire indéniable pour la cristallisation du ribosome eucaryote et l’étude de son fonctionnement. Aujourd’hui la résolution avec laquelle ils sont en mesure d’observer cette structure est suffisamment précise pour l’élaboration de nouveaux médicaments ciblant le ribosome eucaryote. Les cibles potentielles sont le ribosome de levures pathogènes comme Candida ou de parasites unicellulaires comme Plasmodium, Trypanosoma ou Leishmania, mais l'objectif principal consiste à cibler le ribosome humain pour le traitement des maladies génétiques quand elles sont causées par des mutations non-sens.

 

Déjà créateur en 2002 de la société AliX (fusionnée en 2009 avec Novalyst Discovery pour donner naissance à NovAliX), Jean-Paul Renaud a l’âme d’un entrepreneur. Ancien chercheur de l’IGBMC en détachement, il suit depuis longtemps les résultats des équipes de Marat et Gulnara, et il rejoint leur équipe fin 2014 pour créer avec eux une start-up valorisant leur savoir-faire. Suite à une phase de maturation (2013-2014) financée par Conectus et portée par Nicolas Garreau de Loubresse après sa thèse dans le laboratoire de Marat, le projet RiboStruct est lauréat en 2014 du Concours d’innovation en catégorie émergence. La société RiboStruct, co-fondée par Marat, Gula, Nicolas (actuellement en post-doc au Wyss Institute à Harvard) et Jean-Paul, voit le jour en Octobre 2015. Jean-Paul, de nouveau mis à disposition par le CNRS, en est le dirigeant.

 

Traiter les maladies génétiques à mutation non-sens
Les mutations non-sens sont des mutations ponctuelles qui induisent le remplacement d’un codon codant pour un acide aminé par un codon stop. Ce type de mutation conduit à la synthèse d’une protéine tronquée souvent non-fonctionnelle. Certains composés, en particulier les aminoglycosides, permettent en se fixant au site de décodage de "passer au travers" du codon stop prématuré. Ce mécanisme appelé translecture permet ainsi de restaurer la synthèse d'une protéine entière au prix d'une mutation ponctuelle n'affectant en général pas la fonction. Dans les cas favorables, la synthèse de quelques pourcents de protéine entière apporte un bénéfice thérapeutique. Ayant résolu la structure du ribosome de levure en complexe avec un aminoglycoside, les chercheurs vont maintenant tenter de concevoir des analogues plus efficaces et moins toxiques.

La société RiboStruct vient de signer un premier contrat de service sur le ribosome bactérien pour démarrer l'activité en attendant de réussir une levée de fonds pour financer son projet de R&D sur le ribosome eucaryote.

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr