4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Service Communication

Tél. +33(0) 3 88 65 35 47

Accès direct

Science & société

Les chiffres 2014

11 bourses ERC
16 prix et distinctions
3 rendez-vous grand public
23 actualités scientifiques majeures

Actualités scientifiques

Erosion épigénétique du chromosome X inactif dans le cancer du sein

©Mohamed-Ashick M.Saleem

L’analyse spécifique des allèles permet d’identifier les gènes qui échappent à l’inactivation des X, caractéristiques des lignes cellulaires de cancer du sein et à la caractérisation des états correspondants de la chromatine.

The inactive X chromosome is epigenetically unstable and transcriptionally labile in breast cancer.

Chaligné R(1), Popova T(2), Mendoza-Parra MA(3), Saleem MA(3), Gentien D(4), Ban K(1), Piolot T(5), Leroy O(5), Mariani O(6), Gronemeyer H(7), Vincent-Salomon A(8), Stern MH(9), Heard E(10).

Genome Res Apr 2015


16 mars 2015

Une étude collaborative entre les équipes d’Edith Heard, Marc-Henri Stern et Anne Vincent-Salomon de l’Institut Curie et l’équipe de Hinrich Gronemeyer à l’IGBMC vient de révéler une instabilité épigénétique majeure du chromosome X inactif. Les chercheurs ont montré que l’instabilité épigénétique de l’X inactif peut mener à une perturbation du dosage des facteurs régulateurs X et ainsi contribuer à la tumorigenèse et/ou la progression de la maladie. Cette étude est publiée le 4 février 2015 dans la revue Genome Research.


Dans les cellules somatiques féminines, seul l’un des chromosomes X est actif, l’autre étant désactivé par l’action d’ARN non codants et une mise sous silence épigénétique (compensation de dosage génétique). L’X inactif (Xi), qui forme alors sur la membrane nucléaire une masse dense appelée corpuscule de Barr, est un excellent exemple de perturbation épigénétique en cas de cancer. Cependant, le statut épigénétique de Xi dans le cancer du sein et les effets de la disparition du corps de Barr sur la compensation de dose des gènes portés par le chromosome X restaient peu compris.

 

Une étude collaborative entre les équipes d’Edith Heard, Marc-Henri Stern et Anne Vincent-Salomon de l’Institut Curie et l’équipe de Hinrich Gronemeyer à l’IGBMC vient de révéler une instabilité épigénétique majeure du chromosome X inactif, accompagnée d’une architecture nucléaire très anormale et de perturbations globales de l’hétérochromatine (figure A). De plus, les chercheurs ont montré que l’instabilité épigénétique de l’X inactif peut mener à une perturbation du dosage des facteurs régulateurs X (figure B), qui peut contribuer à la tumorigenèse et/ou la progression de la maladie.

 

Cette étude, publiée dans la revue Genome Research le 4 février 2015, est la première analyse intégrative du chromosome X inactif dans un contexte de cancer du sein : elle établit que l’érosion épigénétique y mène à la disparition du corpuscule de Barr.

 

 

Figures

(A) Les profils d’enrichissement en H3K27me3 d’un bout à l’autre du chromosome X révèlent la perte locale d’X inactif dans trois lignes cellulaires de cancer du sein. Les régions rouges sont enrichies en H3K27me3 ; les régions vertes en H3K9me3.

(B) Les cartes de chaleur (du bleu pour un signal faible au rouge pour un signal intense) en MDA-MB‐436 autour du site de départ de transcription (TSS) des gènes qui ont échappé à l’inactivation illustre l’augmentation aberrante en H3K4me3 et en ARN polymérase II par rapport aux cellules saines (HMEC).

La qualité des données a été validée en utilisant une analyse universelle de contrôle bioinformatique (www.ngs-qc.org).

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr