4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

Service Communication

Tél. +33(0) 3 88 65 35 47

Accès direct

Science & société

Les chiffres 2014

11 bourses ERC
16 prix et distinctions
3 rendez-vous grand public
23 actualités scientifiques majeures

Actualités scientifiques

Vers une meilleure compréhension de la réponse immunitaire Th2 dans les maladies allergiques

Produite par les kératinocytes de la peau, la cytokine TSLP entraîne l'initiation de la réponse Th2 dans les ganglions lymphatiques par une cascade impliquant la coopération successive des cellules dendritiques, lymphocytes T et basophiles (étapes 1 à 4) par l’intermédiaire de deux molécules essentielles, OX40L et IL-3.

Skin thymic stromal lymphopoietin initiates Th2 responses through an orchestrated immune cascade.

Leyva-Castillo JM(1), Hener P, Michea P, Karasuyama H, Chan S, Soumelis V, Li M.

Nat Commun 2013


28 novembre 2013

Le système immunitaire confère une protection essentielle pour l'organisme contre les agents pathogènes. Néanmoins une réponse immunitaire anormale, qu’elle soit atténuée ou exacerbée, peut conduire à de graves problèmes de santé. Par exemple, les maladies allergiques telles que les dermatites atopiques sont le résultat d’une réponse exagérée des cellules Th2 (lymphocytes T auxiliaires de type 2). Une nouvelle étude dirigée par le Dr Mei Li, au sein de l’équipe de P. Chambon et D. Metzger à l’IGBMC, décrypte les événements cellulaires et moléculaires à l’origine de l’initiation de la réponse immunitaire Th2, apportant ainsi de nouvelles connaissances sur les mécanismes des maladies allergiques. Ces résultats sont publiés le 28 Novembre 2013 dans la revue Nature Communications.


L’Organisation Mondiale de la Santé considère l'allergie comme la quatrième maladie la plus commune dans le monde, après le cancer, les maladies cardiovasculaires et le sida. La fréquence des maladies allergiques, telle que la dermatite atopique (DA, aussi connue sous le nom d’eczéma), l'asthme, la rhinite, ou les allergies alimentaires a considérablement augmenté dans les pays industrialisés au cours des dernières années. Aujourd’hui, près de 30% de la population mondiale est atteinte. La dermatite atopique est très fréquente chez les enfants (15-20 % de la population affectée) et est souvent associée à l’asthme. Une réponse immunitaire anormale causée par les cellules Th2, un type particulier de cellules T, est impliquée dans la pathogenèse des maladies allergiques.

 

De précédentes études menées par le Dr Mei Li à l’IGBMC, ont établi le rôle central de TSLP, une cytokine inflammatoire produite par la peau, dans le déclenchement de la pathogenèse de la dermatite atopique. Au cours des dernières années, cette molécule est apparue comme un acteur essentiel de la réponse immunitaire Th2 impliquée dans les allergies ainsi que d'autres états pathologiques tels que les maladies auto-immunes et le cancer. Cependant, peu de choses sont connues sur la façon dont TSLP initie et contrôle la réponse Th2 au sein du microenvironnement tissulaire. En collaboration avec des chercheurs de l'Institut Curie et de la Tokyo Medical and Dental University Graduate School, une nouvelle étude dirigée par le Dr Mei Li, directeur de recherche CNRS, présente pour la première fois in vivo, la cascade de réactions immunitaires déclenchée par TSLP qui mène à l'initiation de la réponse immunitaire Th2.

 

Grâce à un modèle de souris unique capable d’induire la production de TSLP dans la peau, les chercheurs sont parvenus à disséquer les événements cellulaires et moléculaires déclenchés par cette molécule dans un organisme vivant. En utilisant des outils de génétiques intégrés, de biologie moléculaire et des approches immunologiques, leurs travaux montrent que TSLP déclenche la réponse Th2 par une cascade immunitaire. Tout d’abord, l'expression de TSLP a lieu dans des cellules de la peau, les kératinocytes, puis le signal est relayé par les cellules dendritiques qui migrent vers les ganglions lymphatiques. Dans ces derniers se produit l’interaction séquentielle de cellules dendritiques, lymphocytes T et basophiles, conduisant finalement à la génération de cellules Th2. De plus, leur étude révèle le rôle de deux molécules, OX40L et IL-3, cruciales dans l’orchestration de ce réseau de cellules.

 

Ces travaux apportent de nouvelles connaissances sur les mécanismes cellulaires et moléculaires qui sous-tendent l'initiation de la réponse immunitaire Th2. «Nous avons fait un grand pas en avant vers une compréhension intégrée des réseaux immunitaires complexes dans le contexte in vivo. » explique le Dr Li. « Ces nouveaux éléments ouvrent des perspectives pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques ou préventives pour les allergies humaines ainsi que d'autres maladies liées à l'immunité Th2. »

 

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr