L'équipe
  • Chercheurs

    Cécile ROCHETTE-EGLY

  • Doctorants

    Dina ANDRIAMORATSIRESY

  • Ingénieurs & Techniciens

    Régis LUTZING

Génomique fonctionnelle et cancer

Dialogue entre les récepteurs nucléaires de l'acide rétinoïque et les voies de signalisation

Notre travail se situe à l’interface de la biologie cellulaire et moléculaire, et se focalise sur l’acide rétinoïque, le métabolite actif de la vitamine A, qui contrôle la prolifération et la différenciation cellulaire par le biais des récepteurs nucléaires. Ces récepteurs, appelés RAR, fonctionnent comme régulateurs transcriptionnels ligand-dépendants, mais la complexité a surgi avec la découverte du fait que les RAR sont la cible de modifications post-traductionnelles telles que des phosphorylations, qui se sont avérées cruciales pour leur activité transcriptionnelle. Notre objectif est de disséquer les mécanismes et les conséquences de la phosphorylation des RAR. Nous analysons la manière dont la phosphorylation contrôle la dynamique de transcription des gènes cibles des RAR. Nous concentrons notre attention sur la manière dont la phosphorylation interfère avec l'ubiquitination pour l’activité transcriptionnelle et la dégradation des RAR. Étant donné que nombre de processus tumoraux se caractérisent par des aberrations des voies de signalisation des kinases, nous nous sommes lancés dans une analyse à grande échelle de la phosphorylation des RAR dans les lignées de cellules cancéreuses et dans des échantillons de tumeurs, en corrélation avec leur sensibilité à l’acide rétinoïque. L’objectif final important de nos études est de définir la manière dont la phosphorylation contrôle l’activité des RAR au cours de la différenciation cellulaire et du développement de l’embryon.

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr