4 départements de recherche
750 employés
45 nationalités
55 équipes de recherche
16 lauréats ERC
260 publications par an
24000 m² de laboratoires

Soutenez-nous via

Fondation universite de Strasbourg

photo

Chef d'équipe

Valérie LAMOUR
valerie.lamour@igbmc.fr
Tel. : +33 (0)36948 5281
Marc RUFF
marc.ruff@igbmc.fr
Tel. : +33 (0)3 88 65 33 49

Les chiffres

52 équipes de recherche
134 chercheurs
95 post-doctorants
131 doctorants
194 ingénieurs & techniciens
22 masters
132 administratifs & services généraux 110 personnels ICS

Accès direct

Recrutement

Études Fonctionnelles Et Structurales Des Complexes De Pré-Intégration Rétroviraux

Reference : PhD Marc RUFF

Publication de l'offre : 6 avril 2016

Une des étapes essentielle dans les étapes précoces de l’infection par les rétrovirus comme HIV est l’intégration du génome viral dans les chromosomes des cellules hôtes. L'intégrase est une protéine présente dans les différentes étapes de l'infection rétrovirale impliquant le complexe de
pré-intégration (PIC). Elle participe ainsi à la transcription inverse, à la migration du PIC le long des microtubules, au transfert vers le noyau, au ciblage de la chromatine et à l'intégration. L'intégrase est une protéine désordonnée présentant une importante flexibilité inter-domaine. Cette
flexibilité permet ses multiples fonctions biologiques et explique sa capacité à interagir avec des partenaires multiples. Dans cette étude structurale et fonctionnelle, nous allons comparer in vitro et in cellulo, plusieurs intégrases rétrovirales seules ou en complexe avec de l'ADN et/ou des cofacteurs cellulaires et viraux afin de déterminer les relations structure-fonction pour les différents rôles de l'intégrase.

À chaque fonction de l’intégrase est associée une conformation structurale propre induite par les molécules partenaires : protéines, ARN, ADN, ainsi que par des modifications post-traductionnelles comme l'acétylation, la méthylation et la phosphorylation. Nous criblerons les différents complexes
pour définir leurs conditions de stabilité et de solubilité optimales qui sont nécessaires pour les études structurales et fonctionnelles.

L’objectif principal du projet proposé est l’analyse structurale et fonctionnelle de ces complexes. Les techniques utilisées vont du clonage à l’étude structurale en passant par la production de protéine ainsi que la caractérisation physico-chimique et fonctionnelle. Les résultats déjà obtenus dans le laboratoire portent sur l’intégrase (IN) de HIV-1 en complexe avec la protéine cellulaire LEDGF (Michel et al., EMBO J, Feb 2009). Une structure par cryo-microscopie électronique de ce complexe a été obtenue à 14 Ǻ de résolution et a permis de
proposer un modèle pour l’intégration de l’ADN viral dans l’ADN de la cellule hôte. Un deuxième complexe de l’intégrase en interaction avec deux protéines cellulaires (LEDGF et INI1) et de l’ADN a été résolu en cryo-microscopie électronique Maillot et al., PloSone, 2013).

La première étape sera la mise au point de la production à grande échelle des complexes à partir de protéines recombinantes. La stratégie pour la production de complexes
stables à été mis au point au laboratoire (Levy et al. Nat. Commu., 2016, in press). La production des complexes stables est faite dans deux organismes, E. Coli et cellules de mammifères. La purification se fait par chromatographie d’affinité suivit par une filtration sur gel, et suivant les cas par une autre étape de purification (interaction hydrophobe, échange d’ion).
De manière transversale nous utilisons des techniques de caractérisation structurale et physicochimique (ES-MS, Trypsin digestion /MALDI, High Mass MALDI-TOF, RMN, microscopie électronique, ultra centrifugation analytique…). L’étude fonctionnelle des complexes se fait en analysant leurs
capacités à fixer l’ADN viral par des techniques d’anisotropie et de corrélation de fluorescence.

Les études structurales se font avec diverses techniques : microcopie électronique pour la caractérisation et la détermination de structures à moyenne résolution, radiocristallographie pour la détermination des structures à haute résolution (lignes de lumière synchrotron et robot pour la validation des cristaux et l’acquisition automatique des données de diffraction), et diffusion des RX aux petits angles (SAXS) pour la caractérisation et les études en solution.

- COMPETENCES SOUHAITEES : Biologie moléculaire et structurale, physico-chimie, biophysique, biochimie.

- EXPERTISES QUI SERONT ACQUISES AU COURS DE LA FORMATION : Production et purification de complexes multi-protéiques. Utilisation de systèmes d’expression procaryotes et eucaryotes. Caractérisation de complexes par des méthodes biochimiques et biophysiques. Détermination de structure par microscopie électronique et cristallographie, étude des relations structure/fonction.

Votre candidature

Date limite de candidature : 31 décembre 2016

Imprimer Envoyer

Université de Strasbourg
INSERM
CNRS

IGBMC - CNRS UMR 7104 - Inserm U 964
1 rue Laurent Fries / BP 10142 / 67404 Illkirch CEDEX / France Tél +33 (0)3 88 65 32 00 / Fax +33 (0)3 88 65 32 01 / directeur.igbmc@igbmc.fr